Sangreal ou la lutte pour le trône

(actualisé le ) par S Féranec

Le genre du seinen est celui qui propose des titres avec le plus d’originalité que ce soit dans les thèmes abordés ou sur la forme. Avec Sangreal, les éditions Kana publient une courte série de trois tomes de Maru Terayama mélangeant intrigues et complots pour le pouvoir.

La princesse An suit le cortège pour l’enterrement de sa mère, victime de la lutte pour la succession au trône. Elle n’a qu’une crainte, être la prochaine sur la liste. Elle ne pense qu’à fuir se retrouvant dans le quartier des pauvres. Elle croise alors une voyante qui lui tire les cartes. Grâce à l’empereur à l’envers, elle découvre qu’elle se fait passer pour quelqu’un d’autre. De retour au palais, Louis, son majordome, lui rappelle qu’il ne peut la protéger si elle quitte l’enceinte du château. Le soir, malgré la terreur, elle retourne voir la voyante qui lui propose de lui montrer le chemin si elle veut changer. An lui révèle alors son secret : elle est en fait le prince héritier, fils unique du roi d’Arabera. Elle veut devenir le prochain dirigeant du pays pour faire cesser les meurtres au sein de la famille royale.

Sangreal se révèle être une excellente surprise grâce à un premier tome multipliant les rebondissements et les surprises. Le scénario est particulièrement bien construit. En effet, au moment où An dévoile sa véritable identité, les ennuis commencent avec une tentative d’assassinat. Ses cousins, futurs héritiers dans l’ordre de succession au trône, révèlent leurs véritables ambitions. Ainsi, la princesse ne sait plus à qui elle peut réellement faire confiance. Même ses trois servantes lui apparaissent sous un nouveau jour. Peut-elle encore manger les plats qu’elles lui préparent ?
De plus, le rôle de la voyante Circé est vraiment intéressant. L’auteur s’est adjointe Yuki Tanami, une voyante renommée au Japon. Cela se ressent dans les moments où les cartes du tarot aide An dans ses choix.
Pour An, il s’agit d’un véritable parcours du combattant. Elle va devoir changer profondément si elle veut arriver à son objectif : devenir le prochain souverain d’Arabera. Elle s’est toujours cachée selon la volonté de sa mère. Elle se retrouve totalement désemparée à sa mort. D’abord peureuse, l’arrivée de la voyante Circé la transforme peu à peu. Elle découvre que la seule voie possible est de se battre, prouvant sa détermination.
Enfin, le dernier point positif concerne les dessins vraiment différents. Les décors comme les costumes sont travaillés avec beaucoup de détails. Les visages des personnages, notamment de ses cousins, se métamorphosent littéralement laissant apparaître leur véritable personnalité quand An découvre qui ils sont réellement. Le découpage et les plans apportent alors une tension supplémentaire permettant de ressentir les émotions de An.
Pour conclure, Sangreal propose un mix intéressant entre personnages réussis et scénario parfaitement ficelé. Cette courte série est abordable à partir de la 3e..

Découvrez un extrait du premier chapitre.