Naoki Urasawa : le guide officiel, pour tout savoir sur ce fabuleux mangaka

par S Féranec

Publié en novembre 2017 en France et en 2016 au Japon, ce guide de 270 pages s’avère un formidable ouvrage concernant un des mangaka les plus connus en France : Naoki Urasawa. En effet, une grande partie de ses œuvres a été publiée chez des éditeurs différents : Monster, Master Keaton et Pluto chez Kana ; Billy Bat chez Pika et 20th century boys et Happy ! chez Panini manga. C’est chez ce dernier éditeur que nous pouvons découvrir cette fabuleuse interview réalisée par Haruka Oikawa (sa responsable éditoriale chez Shogakukan) qui a duré plus de douze heures.

A travers dix chapitres, Naoki Urasawa revient sur son enfance, puis sur l’ensemble de ses séries avant d’envisager son avenir (en septembre 2016) alors que la fin de Billy Bat approche au Japon. On découvre un véritable génie du dessin mais surtout de la narration, analysant dès son plus jeune âge (à l’école primaire) des anime tout en étant capable de savoir qui a réalisé tel ou tel épisode d’une série. Pour chacun de ses manga, il explique comment elle a été créée grâce à des anecdotes savoureuses avec ses éditeus.
Chaque œuvre est ainsi finement analysée dans sa conception, la création des personnages et le développement du scénario. Il y parle aussi des moments de concertations avec ses responsables éditoriaux notamment avec Takashi Nagasaki avec qui il collabore depuis maintenant trente ans pour le succès que l’on sait. Ce dernier est maintenant crédité en tant que scénariste sur les dernières séries.
Si le contenu est en tout point passionnant, c’est la partie iconographique qui apporte un plus indéniable à ce guide. Présentés sur un papier très agréable et de bonne qualité, tous les dessins sont en soi une raison d’achat de ce livre. Ainsi, on découvre de nombreuses pages couleur présentant des illustrations de couvertures ou de chapitres et même des doubles pages. On peut aussi trouver au centre du guide deux pages présentées depuis le story-board, en passant par l’ébauche et la version finale jusqu’enfin la page telle qu’elle a été publiée. A cela s’ajoutent de nombreux extraits de ses manga qui apportent un éclairage bienvenu aux propos d’Urasawa. Le seul point négatif concerne le nombre très important de notes de bas de page nécessaires mais qui rendent parfois la lecture rébarbative surtout sur les premiers chapitres.

En définitive, ce guide officiel est un indispensable pour tous les fans de cet auteur, véritable génie et digne successeur de Osamu Tezuka mais aussi pour tous ceux qui s’intéressent au processus de création d’un manga. Sa lecture doit bien évidemment s’accompagner de celle de ses différentes séries sous peine de se voir dévoiler de nombreux secrets les concernant. Malgré son prix (39 € tout de même), il s’agit d’une véritable encyclopédie de ce mangaka aux 30 000 pages dessinées et aux 127 millions d’exemplaires vendus !