Grimoire of Zero, de la fantasy de qualité

par S Féranec

A l’origine, Grimoire of Zero est une light novel (c’est-à-dire un roman à destination de jeunes adultes) de Kakeru Kobashiri qui a le droit à une adaptation en manga en 2015 par Takashi Iwasaki. La série compte au total 6 tomes. Les éditions Ototo nous la proposent deux ans plus tard avec la publication des deux premiers volumes.

Un bestial, être mi-homme mi-bête, fuit une sorcière qui le pourchasse pour le sacrifier. Sa tête est particulièrement recherchée par celles-ci pour réaliser leur sort. En chutant d’une falaise vers la forêt, il tombe sur Zero qui préparait son dîner. Il la prend sur son épaule pour l’emmener avec lui face au danger. Mais elle préfère qu’il l’abandonne. Elle arrête alors son poursuivant grâce à un sort. Le bestial comprend qu’il s’agit également d’une sorcière qu’il préfère fuir également. Pourtant, le soir venu, elle le retrouve, elle est affamée. Elle lui raconte son histoire. Elle est à la recherche de Treize, un confrère qui étudiait avec elle dans la forêt de l’Arc de Lune. Il est parti récupérer un livre qui a été dérobé et qui peut entraîner la fin du monde s’il est mal utilisé. Elle demande au bestial de l’escorter mais celui-ci refuse car il est venu pour éradiquer les sorcières de ce pays comme mercenaire.

Grimoire of Zero dévoile un univers vraiment original. Il rappelle les chasses aux sorcières en Europe au Moyen Age, transposées dans un monde de fantasy. En effet, les sorcières sont pourchassées car elles représentent le mal. Les brûler permet à la justice de montrer toute sa puissance. Le conflit entre les humains et les sorcières a été déclenché par la mort sur un bûcher d’une sorcière pour le simple fait que le village voisin était victime d’une épidémie. En représailles, les sorcières ont tué tous les villageois. Cela interroge sur le déclenchement des conflits quand la violence est le seul remède à l’ignorance et au rejet de l’autre.
Si vous cherchez une série où l’action prime, passez votre chemin. Ce manga vaut avant tout pour son duo de personnages principaux composé de Zero et du Bestial. Si dans un premier temps, ce mercenaire souhaite participer à la chasse aux sorcières, il accepte le contrat proposé par Zero de devenir son garde du corps surtout quand elle lui apprend qu’elle connaît un moyen pour qu’il devienne humain. Zero demeure extrêmement mystérieuse après ce premier volume. Le lecteur apprend les informations la concernant au compte-goutte grâce aux rares éléments que laissent filtrer l’auteur. Il est évident que les surprises et les rebondissements vont se multiplier sur sa quête du grimoire dérobé.
En définitive, Grimoire of Zero surprend agréablement par son ambiance très sombre et son duo de personnages principaux que tout oppose. L’univers de guerre décrit sera la base, espérons-le, d’une aventure pour sauver le monde de la destruction.