Montage

par S Féranec

Montage est un seinen manga de Jun Watanabe qui vient de paraître le 20 septembre 2013 aux éditions Kana. 13 volumes sont actuellement édités au Japon, la série étant toujours en cours de publication.

Résumé :
A Nagasaki, en 2004, Yamato Narumi, 10 ans, et Miku Odagiri, 12 ans, rentrent chez eux. Mais en passant par un raccourci, ils découvrent un homme mortellement blessé. Celui-ci reconnaît le petit garçon comme le fils de Tetsuya Narumi après que son amie l’ait appelé. Il lui fait une révélation qui va changer sa vie : son père serait l’auteur du vol de 300 millions de yens. Sa dernière recommandation avant de mourir est de n’en parler à personne et surtout de ne faire confiance à personne.

En effet, le 10 décembre 1968, un homme seul, déguisé en policier à moto, a volé 300 millions de yens dans un véhicule de transport de fonds et cela en à peine trois minutes. Malgré le nombre d’hommes mobilisés pour l’enquête, le coupable n’a jamais été retrouvé. Le 10 décembre 1975, les faits tombent sous le coup de la prescription et l’affaire est classée.

Ce sont les parents de Miku qui viennent chercher les deux enfants à l’hôpital. Le père de Yamato est lui injoignable. Le père de la petite fille est reconnu par les deux inspecteurs chargés de la mort de cet homme car il est un excellent professeur de kendo. Ceux-ci leur apprennent que la victime est en fait un ancien inspecteur de Tokyo à la retraite. Trois jours plus tard, c’est le corps du père de Yamato qui est retrouvé dans la baie de Tokyo.

Six ans plus tard, Yamato est toujours marqué par ce drame et cherche à savoir la vérité !

Avis :
Montage est un très bon seinen manga. Premier point surprenant, le mangaka Jun Watanabe est né le 10 décembre 1968, jour du vol des 300 millions de yens. Drôle de coïncidence ! En effet, ce titre est basée sur un vrai événement autour duquel l’auteur va inventer son histoire.

Ce premier tome pose donc les bases d’une enquête policière autour de Yamato et Miku. Les interrogations sont très nombreuses pour les deux adolescents dont la principale est de savoir si le père de Yamato est réellement l’auteur de ce vol. Il ne faut pas s’attendre un thriller à l’action débridée, mais plutôt un manga rappelant l’ambiance des romans noirs. Les deux adolescents sont en effet la cible de nombreuses personnes mal intentionnées qui veulent récupérer les 300 millions et qui pour l’instant, restent dans l’ombre. Le danger semble partout ajoutant un peu plus à l’ambiance angoissante. Les deux héros ne savent pas à qui faire confiance, même le père de Miku semble lui aussi attiré par cet argent.

Pour encore plus de réalisme, l’auteur place l’enquête dans divers endroits connus du Japon dont l’île de Gunkanjima, lieu à l’histoire incroyable. Dans les années 60, l’île était un gisement important de houille jusqu’au passage au pétrole. Depuis 1974, l’île est totalement inhabitée alors que sa densité de population a été la plus élevée au monde. On retrouve une carte de ce lieu à la fin du volume dans une petite partie documentaire intéressante qui revient également sur le casse du siècle au Japon.

Tout le talent du mangaka est également de réussir à transmettre à travers des dessins réalistes le doute des héros et l’ambiance extrêmement angoissante. De plus la narration entrecoupée de flashbacks entraîne le lecteur qui ne s’ennuie pas une seconde.

Pour conclure, Montage est un manga à suivre pour vérifier si l’intensité des premiers volumes ne s’essouffle pas à la longue. Il s’agit d’un titre à conseiller avant tout à des lycéens. Le 3e volume est attendu le 6 décembre.

Voici la bande annonce pour découvrir la série.