Space brothers

par S Féranec

Le 2 octobre sont parus les deux premiers tomes de la série Space Brothers aux éditions Pika. Au Japon, le mangaka Chûya Koyama publie depuis 2008 sa série qui compte actuellement 21 volumes.

Résumé :
Le lecteur suit le destin de deux frères : Mutta est le né le jour de la tragédie de Doha le 28 octobre 1993 qui a vu l’équipe de football japonaise perdre un match qui l’a privée de coupe du monde. Son frère cadet, Hibito, est né trois ans plus tard, le 17 septembre 1996, jour où le joueur de base-ball Hidéo Nomo a accomplit un match parfait en ligue majeure. Leur naissance va déterminer leur destin.
Le 9 juillet 2006, ils assistent à un événement étrange : un ovni serait parti vers la Lune.

En 2025, lors d’une conférence à Houston, est présentée l’équipe d’astronautes qui va partir pour une mission sur la Lune, première étape de la colonisation vers Mars. Parmi eux se trouve Hibito qui explique que sans cette expérience incroyable dans sa jeunesse, il ne serait certainement pas là. Au Japon, Mutta quitte son entreprise, un grand constructeur automobile. Il vient d’être renvoyé après avoir mis un coup de boule à son chef qui critiquait son frère. Il doit rentrer chez ses parents car il a aussi perdu dans l’affaire son logement de fonction. Trois semaines plus tard, il est toujours au chômage, ses entretiens ne se déroulent pas bien car son ancien chef ne lui à pas fait de publicité.
Pour remonter le moral de son frère et lui redonner courage, Hibito demande à Mutta d’écouter l’enregistrement réalisé le 9 juillet 2006 : il lui annonçait qu’il irait sur la Lune et Mutta renchérissait en lui disant qu’il se rendrait sur Mars.

Avis :
Space brothers fait partie de ces titres vraiment indispensables dans un CDI. Au Japon, il a remporté de nombreux Prix : le 56e prix Shōgakukan catégorie générale et le 35e prix du manga Kōdansha catégorie meilleur manga.
On suit le parcours de Mutta, le vrai héros de ce manga. L’aîné des frères n’a pas réalisé son rêve de devenir astronaute comme son cadet. Il se considère comme un perdant et ce n’est pas son licenciement qui le rassure. En effet, en tant qu’aîné, il aurait dû montrer la voie à son frère et c’est l’inverse qui s’est déroulé. Ce personnage attachant apporte aussi beaucoup d’humour à l’histoire à travers ses déboires quotidiens. La scène de licenciement donne tout de suite le ton. Le lecteur s’identifie à ce personnage réussi car qui ne s’est jamais retrouvé en situation d’échec. On n’a qu’une seule envie, le voir réussir !
La grande réussite de ce titre est de présenter un sujet scientifique sans basculer dans l’abondance de termes techniques. Il est difficile de comparer ce manga avec Planètes de Makoto Yukimura, le traitement en est vraiment très différent. Dans Space Brothers, on suit le parcours de Mutta pour réaliser ses rêves d’enfant.
La conquête de l’espace, les sélections pour devenir un astronaute dans la programme de la JAXA, l’Agence Aérospatiale Japonaise, sont parfaitement retranscrites donnant un peu plus de réalisme à l’ensemble. Des événements mondialement connus servent à rattacher l’histoire en faisant référence notamment par exemple au coup de boule de Zidane en finale de la Coupe du Monde.
Finissons par le dessin de Koyama qui rappelle évidemment le trait d’Harold Sakuichi. Mutta ressemble fortement au rappeur Chiba de la série Beck. Mais le mangaka réussit à nous porter dans son récit grâce à une narration fluide tout en apportant des détails intéressants sur les lieux visités nous ancrant un peu plus dans la réalité même si l’histoire se déroule dans un futur proche.

En définitive, Space Brothers est un excellent titre à proposer sans aucune retenue aux lycéens.