Les Mémoires de Vanitas, le retour de Jun Mochizuki

par S Féranec

Après sa série Pandora hearts, nous avons le plaisir de retrouver la mangaka Jun Mochizuki avec son nouveau titre, Les Mémoires de Vanitas. Les éditions Ki-Oon nous proposent un superbe ouvrage d’une très belle qualité avec une page couleur, un papier agréable et un format plus grand. La série compte déjà trois volumes au Japon.

A bord de la Baleine, un aéronef à destination de Paris, Noé vient au secours d’Amélia, prise d’un malaise. Il lui explique que c’est la première fois qu’il se rend à Paris. Il n’y va pas pour visiter mais pour retrouver le grimoire de Vanitas. Cet ouvrage aurait le pouvoir tout particulier d’agir sur le véritable nom des vampires. Au moment de débarquer, Noé découvre qu’Amélia est en réalité une vampire, tout comme lui. Un homme traverse alors la verrière pour attaquer Amélia que Noé protège avant de fuir avec elle. Celle-ci se retourne alors contre lui en le mordant au cou et perd totalement l’esprit s’attaquant aux autres passages. L’homme est en fait un médecin spécialiste des vampires, qui est là pour la soigner grâce au Grimoire de Vanitas. Il lui permet de retrouver son véritable nom, Florifer. Face aux autorités qui viennent les arrêter, Vanitas qui a pris le nom du grimoire entraîne Noé dans sa fuite.

Ce qui, en premier lieu, frappe le lecteur, c’est la qualité des dessins de Jun Mochizuki. Après avoir placé son précédent manga à Londres, l’auteur renouvelle son choix pour une ville européenne. En effet, après sa visite en 2010 lors de Japan Expo, Paris qui l’avait impressionnée devient le cadre de son nouveau scénario. Evidemment, cela ressemble à un Paris du XIXe siècle auquel l’auteur a apporté une touche personnelle très steampunk. Le nombre de détails est vraiment impressionnants ce qui donnent aux monuments très travaillés une vraie vie. Le lecteur peut aussi admirer le formidable travail sur les costumes et les véhicules, le cas de la Baleine met en exergue cet aspect.
L’autre point très réussi de ce titre est de créer une histoire avec des vampires qui sort des sentiers battus apportant une vraie tension au scénario. L’action se situe dans un monde où les humains et les vampires vivent en paix après la guerre qui les a opposés. Les vampires apparaissent comme des êtres plus faibles qu’habituellement, un point de vue très intéressant.
Enfin, la plus grande réussite est sans aucun doute le duo Noé - Vanitas sans que l’on sache qui tient réellement la place du héros. Les deux personnages proposent des personnalités très éloignées l’une de l’autre. Vanitas apparaît comme un être vaniteux loin des standards alors que Noé se tient sur la réserve nous dévoilant son passé dans un excellent deuxième tome. A ce duo s’ajoute toute une galerie de personnages tous aussi réussis les uns que les autres. L’auteur s’est amusé à leur trouver des noms en lien avec des romans du genre fantastique.
En définitive, Le grimoire de Vanitas tient toutes ses promesses grâce à des dessins incroyables, une univers fourni et des personnages travaillés. Un futur hit à n’en pas douter.
Découvrez la bande annonce réalisée par Ki-Oon ainsi que les premières pages de cette nouvelle série, tout cela devrait vous envoûter !